Radio MCR

Radio partenaire

En ce moment

Titre

Artiste


Le jour de Nouvelle Lune: Un Don du Créateur

Écrit par sur 7 novembre 2020

Yahuwah connaît les besoins de toutes Ses créatures. Dans Son amour, il y a pourvu spécifiquement, pour chacune d’entre d’elles. Yahuwah savait que l’homme ne doit pas travailler continuellement, sans interruption. Connaissant notre faiblesse et notre besoin de repos ainsi que notre besoin d’obéir, Il a segmenté, ou divisé, le temps. Le segment de temps le plus court est le cycle JOUR/NUIT, divisé par la lumière du jour et l’obscurité. Les segments de temps suivants sont la SEMAINE et le MOIS gouvernés par la LUNAISON de la lune. Après cela viennent les quatre SAISONS, les solstices d’été et d’hiver, et les équinoxes de printemps et d’automne qui divisent une ANNÉE solaire. Ces segments de temps sont indépendants de la volonté humaine, étant sous le contrôle direct du Créateur et régis par les mouvements des corps célestes.

sun, moon, and stars« Puis [Elohim] dit : ‘Qu’il y ait des luminaires dans l’étendue des cieux, pour séparer le jour d’avec la nuit, et qu’ils servent de signes, et pour les saisons, et pour les jours, et pour les années . . .’ et cela fut ainsi. » (Genèse 1:14, 15, OST)

Chaque lunaison devait être segmentée par quatre Sabbats – six jours de travail avec l’adoration au septième jour.

Souviens-toi du jour du Sabbat, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours et tu feras tout ton ouvrage: Mais le septième jour est le Sabbat de Yahuwah ton Éloah: . . .

Car en six jours Yahuwah a fait les cieux et la terre, la mer, et tout ce qui est en eux, et s’est reposé le septième jour: c’est pourquoi Yahuwah a béni le jour du Sabbat et l’a sanctifié. (Voir Exode 20: 8-11.)

Yahuwah aime la liberté et la désire pour tous Ses enfants. Il a ordonné que la lunaison, ou mois, soit segmentée en quatre Sabbats mais cette segmentation a été placée entre les mains des hommes de sorte que les hommes puissent montrer leur allégeance au Elohim du Ciel par leur obéissance au 4e commandement. Alors que le jour du Sabbat suit approximativement les phases de la lune, il n’est pas une division de temps aussi claire et distincte que celle du jour ou du mois. Yahuwah a choisi de laisser cela moins défini, donnant à l’homme la possibilité d’obéir ou de désobéir, en fonction de ce qu’il a à cœur de faire.

Ceux qui aiment leur Créateur et cherchent à L’honorer adorent au septième jour de la semaine. Leur lunaison est divisée en quatre semaines de sept jours avec un jour « intercalaire » dans les mois de 30 jours. Ceux qui souhaitent se rebeller contre le clair commandement divin ont la liberté de le faire. Une lunaison de 30 jours peut être divisée en trois semaines de 10 jours, comme cela a été fait dans le calendrier de la République française de 1793 à 1806 lorsque le gouvernement français a cherché à dé-Christianiser la France en s’éloignant de la semaine de sept jours. Une lunaison peut également être divisée en six semaines de cinq jours.

Adorer au septième jour de la semaine de sept jours du calendrier luni-solaire est un signe d’allégeance au Créateur. C’est Le reconnaître en tant que Source de la Vie et Législateur à qui l’obéissance, l’amour et la dévotion sont dus. Le but spirituel de la segmentation du temps est de laisser du temps à l’homme pour l’auto-évaluation. Chaque Sabbat du septième jour nous amène à un face-à-face avec la pureté et la sainteté de Yahuwah. Cela révèle par fort contraste nos propres défauts et déformations. En face de la sainteté divine, le pécheur repentant s’exclame:

“Malheur à moi, je suis perdu! Car je suis un homme dont les lèvres sont impures, et je demeure au milieu d’un peuple dont les lèvres sont impures, et mes yeux ont vu le Roi, [Yahuwah] des armées!” (Esaïe 6:5, NKJV traduction)

Un jour d’adoration supplémentaire avait été donné à chaque lunaison pour que chacun puisse examiner où il avait échoué dans la lunaison passée et prendre des résolutions pour la lunaison à Luni-Solar Calendar showing New Moon Day and Sabbathsvenir. Ce jour d’adoration est le jour de Nouvelle Lune, le premier jour de chaque mois. Il vient avant la semaine de travail qui commence au deuxième jour du mois. Le jour de Nouvelle Lune est un temps pour méditer et examiner sa condition spirituelle. Comment cela s’est-il passé dans la lunaison précédente? Qu’est-ce que je veux faire différemment pour rendre ma volonté et ma vie plus conforme à la volonté de mon Créateur? C’est un temps pour chercher le pardon pour les échecs passés ainsi que l’aide pour le mois à venir. Un journal de prière peut être très utile, s’il est mis à jour à chaque Nouvelle Lune. Les gens font des résolutions de Nouvel An, mais ils les maintiennent rarement plus d’un ou deux mois. Yahuwah a connu d’avance cette faiblesse humaine et nous a donné l’occasion d’affiner et de consolider nos résolutions à chaque nouveau mois.

Le calendrier Grégorien moderne, comme le calendrier Julien avant lui, possède des mois qui sont totalement séparés des cycles de la lune. Ainsi, les jours de Nouvelle Lune n’existent pas dans cette méthode alternative de calcul du temps. Toutefois, cela ne dispense pas quiconque de rendre l’adoration à Yahuwah aux jours de Nouvelle Lune.

« La Nouvelle Lune est toujours, comme le Sabbat l’était à l’origine, dépendante du cycle lunaire . . . À l’origine, le jour de Nouvelle Lune était célébré de la même manière que le jour du Sabbat; progressivement, il est devenu moins important tandis que le Sabbat est devenu de plus en plus un jour de religion et d’humanité, de méditation et d’instruction religieuse, de paix et de joie de l’âme. » (Encyclopédie Juive Universelle, « Jours Saints », p. 410.)

Les Nouvelles Lunes sont, en tant que jour d’adoration, dans une classe à part. Ils étaient des temps d’action de grâce et de réjouissance dans la bonté divine. Autrefois, ils étaient aussi des jours de festin. Les interdictions de cuisson aux jours de Sabbats n’étaient pas applicables aux Nouvelles Lunes et les Israélites pieux qui jeûnaient sur d’autres jours, ne jeûnaient jamais à la Nouvelle Lune. Un travail pour Yahuwah peut être effectué aux Nouvelles Lunes. Après que le Tabernacle ait été construit dans le désert, Moïse assembla toutes les pièces disparates lors d’une Nouvelle Lune:

« Et il arriva dans le premier mois de la deuxième année, au premier jour du mois, que le tabernacle fut dressé. Et Moïse dressa le tabernacle, et en fixa les bases, et posa ses planches, et mit ses barres, et dressa ses piliers. Et il étendit la tente sur le tabernacle, et mit la couverture de la tente par-dessus; comme [Yahuwah] l’avait commandé à Moïse. » (Exode 40:17-19, KJV traduction)

two people exchanging money (a business transaction)
Aucun commerce générant des revenus ne doit être fait au jour de Nouvelle Lune.

Toutefois, aucun commerce générant des revenus ne doit être fait. Le cœur rebelle n’apprécie jamais les possibilités que le Ciel a pourvues pour un temps passé avec le Créateur. Des siècles plus tard, l’Israël rebelle a déploré les opportunités d’affaires « perdues » quand les Sabbats et les Nouvelles Lunes arrivaient.

« Quand la nouvelle lune sera-t-elle passée, Pour que nous vendions le blé? Et le Sabbat, pour que nous puissions mettre en vente le froment? Faire l’épha plus petit et le sicle plus grand, Falsifier les balances par tromperie, pour que nous puissions acheter le pauvre pour de l’argent, Et le misérable pour une paire de sandales – et même vendre la criblure du froment?  » (Amos 8: 5, 6, NKJV traduction)

Une telle attitude est une haute trahison contre le gouvernement du Ciel. Les jours de Nouvelle Lune, comme les Sabbats du septième jour, sont des moments de sainte convocation et le rejet de ces jours saints était directement responsable de la chute d’Israël par l’Assyrie. Les versets suivants déclarent:

« [Yahuwah] l’a juré par l’excellence de Jacob: ‘Certainement, je n’oublierai jamais aucune de leurs oeuvres. La terre ne tremblera-t-elle pas pour cela? Et tous ses habitants ne se lamenteront-ils point?’  » (Amos 8: 7, 8, KJV traduction)

Alors que Yahuwah gracieusement « ferme les yeux » sur les temps d’ignorance, la désobéissance consciente est considérée et traitée comme une rébellion. L’adoration rendue par Israël a dégénéré en une forme qui n’avait plus aucune valeur spirituelle.

Yahuwah a rejeté l’adoration d’Israël, en déclarant:

« Je hais, je méprise vos fêtes; je ne puis sentir vos assemblées solennelles. Si vous me présentez des holocaustes et vos offrandes, je ne les agréerai point, je ne regarderai point les bêtes grasses de vos sacrifices de prospérité. Éloigne de moi le bruit de tes cantiques! Car je n’écouterai point la mélodie de tes instruments à cordes. » (Amos 5:21-23, KJV traduction)

Quand Israël n’adorait plus qu’en apparence Yahuwah, ils étaient, en fait, en train d’honorer Saturne comme l’avaient fait leurs ancêtres dans le désert devant le veau d’or. Yahuwah demanda:

« Est-ce à moi, que vous avez offert des sacrifices et des offrandes dans le désert pendant quarante ans, O maison d’Israël? Au contraire, vous avez porté Sikkuth votre roi et Chiun, vos idoles, l’étoile de vos dieux, que vous avez faites pour vous-mêmes. C’est pourquoi je vous enverrai en captivité au-delà de Damas, dit [Yahuwah] dont le nom est [Yahuwah] des armées. » (Amos 5:25-27, NKJV traduction)

Chiun – « Un autre nom pour le dieu Saturne. » (La Nouvelle Concordance Strong Exhaustive de la Bible.)

girl refusing to look at the Bible with her familyL’ancien Israël – comme l’Israël spirituel moderne – a rejeté les jours de Nouvelle Lune de Yahuwah et est allé adorer au jour de Saturne, ou Samedi.

« Des prières aux planètes sur leurs jours respectifs faisaient partie intégrante de l’adoration des corps célestes. » (R. L. Odom, Le Dimanche dans la Rome païenne, p. 158)

Une telle adoration n’est pas acceptable pour Yahuwah. Dans Amos, juste après les avoir condamnés pour leur culte de Saturne, Yahuwah déclare:

« Malheur à ceux qui réduisent à néant Sion, et qui placent leur confiance dans la montagne de Samarie. . . Ceux qui approchent le mauvais jour, qui s’approchent et adoptent de faux sabbats; . . . C’est pourquoi ils devront partir en captivité. . . Car [Yahuwah] a juré par lui-même, en disant: Parce que je déteste tout l’orgueil de Jacob. . . Je vais détruire la ville avec tous ceux qui l’habitent. » (Amos 6: 1, 3, 7-8, Septante traduction)

Le même sort attend tous ceux qui persistent à adorer au jour du Samedi du calendrier moderne contrefait, ignorant l’obligation d’observer les Sabbats et les Nouvelles Lunes du calendrier luni-solaire Biblique.

Rendre une adoration sur TOUS les sabbats, ou repos, de Yahuwah, est la marque distinctive qui place Son peuple à part.

« Je leur donnai aussi Mes Sabbats pour être un signe entre Moi et eux, afin qu’ils connussent que Je Suis [Yahuwah] qui les sanctifie. » (Ézéchiel 20:12, FMAR)

En effet, venir adorer le Créateur aux Sabbats et aux Nouvelles Lunes sera l’une des joies des Rachetés sur la nouvelle terre pendant toute l’éternité.

« Car comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que Je m’en vais faire, seront établis devant Moi, dit [Yahuwah] ; ainsi sera établie votre postérité, et votre nom.

Et il arrivera que d’une Nouvelle Lune à l’autre, et d’un Sabbat à l’autre, toute chair viendra se prosterner devant Ma face, a dit [Yahuwah]. »

(Esaïe 66: 22-23 KJV traduction)

Engagez-vous maintenant à adorer Yahuwah sur tous Ses saints repos, Sabbats, Nouvelles Lunes et fêtes annuelles. Des joies indicibles attendent ceux qui cherchent la communion avec Lui en qui toute la plénitude de la Vie demeure.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Continuer la lecture