Radio MCR

Radio partenaire

En ce moment

Titre

Artiste


Sceau de Yahuwah = Protection Divine

Écrit par sur 5 novembre 2020

Le sceau de Yahuwah comprend bien plus que ce que nous avions compris auparavant. Il offre une protection spirituelle à tous ceux qui vivent conformément à la loi divine. Il inclut l’adoration au Sabbat du septième jour, aux Nouvelles Lunes et aux Fêtes annuelles.

Que pouvez-vous donner à quelqu’un qui a déjà tout?

Sérieusement. Que donneriez-vous à quelqu’un qui n’a besoin de rien?

Vous ne donneriez pas même votre meilleur essai de peinture ou de sculpture à Michel-Ange. Vous ne donneriez pas une assiette de cookies aux pépites de chocolat à Julia Child [cheffe cuisinière et animatrice de télévision américaine], ni n’oseriez coudre une chemise pour Christian Dior.

Quand les mots ne suffisent pas, un cœur rempli d’amour désire montrer l’amour qu’il ressent par une action. Alors que donnez-vous à quelqu’un qui a tout?

Le problème est encore plus grand lorsque vous souhaitez faire un don à votre Père Céleste. Que pourriez-vous possiblement donner au Créateur qu’il n’a pas déjà, à quoi Il n’aurait pas déjà pensé ou ne peut faire Lui-même simplement en prononçant les mots?

Quand les mots ne suffisent pas, quand aucun don ou cadeau n’est suffisant, quand un cœur débordant d’amour aspire à démontrer son amour tangiblement, il ne reste plus qu’une chose. L’obéissance volontaire.

Lorsque toutes les traditions créées par l’homme sont mises de côté, il n’y a pas beaucoup de choses que le Créateur demande en réalité à Ses créatures. « On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien; Et ce que Yahuwah demande de toi, c’est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Elohim. » (Michée 6:8, LSG). La seule chose à laquelle le grand cœur d’amour infini aspire est l’obéissance volontaire d’un cœur rempli d’amour.

C’est tout. L’obéissance volontaire d’un coeur plein d’amour.

Le Cadeau de l’Obéissance

Malheureusement, trop de gens préfèreraient donner quelque chose, n’importe quoi, d’autre. Ils préféreraient s’accrocher aux traditions et aux exigences créées par l’homme. Les obligations des règles pharisaïques, souvent difficiles à respecter, nourrissent l’orgueil humain et les réconfortent, les font se sentir mieux dans leur image d’eux-même. Ils sont comme Namaan en colère, quand le prophète Élisée lui a dit que pour être purifié de la lèpre, tout ce qu’il avait à faire était de se laver dans le Jourdain.

Naaman se mit en colère et il s’en alla en disant : Je pensais que cet homme viendrait en personne vers moi, qu’il se tiendrait là pour invoquer Yahuwah, son Eloah, puis qu’il passerait sa main sur la partie malade et me guérirait de ma lèpre.

Les fleuves de Damas, l’Amana et le Parpar, ne valent-ils pas mieux que tous les cours d’eau d’Israël ? Ne pourrais-je pas m’y baigner pour être purifié ? Il fit donc demi-tour et partit furieux. (2 Rois 5:11-12, BDS)

Lorsque les exigences simples du Créateur en matière d’adoration sont présentées, il en est beaucoup qui ont un mouvement de recul, se plaignant de grandes difficultés et inconvénients. Les paroles des serviteurs de Namaan, le priant de reconsidérer la question, s’appliquent aussi bien aux gens d’aujourd’hui qu’à l’époque de Naaman: « Si le prophète t’avait demandé quelque chose de difficile, ne l’aurais-tu pas fait? Tu dois d’autant plus volontiers faire ce qu’il t’a dit: ‘Lave-toi et tu seras pur!’  » (2 Rois 5:13, S21)

L’adoration du Créateur est beaucoup plus importante que ne le pensent la majorité des gens. Les Écritures consignent un événement intrigant qui se produira dans un avenir proche:

Après cela, je vis quatre anges debout aux quatre coins de la terre; ils retenaient les quatre vents de la terre, afin qu’il ne soufflât point de vent sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre.

Et je vis un autre ange, qui montait du côté du soleil levant, et qui tenait le sceau du vivant Yahuwah; il cria d’une voix forte aux quatre anges à qui il avait été donné de faire du mal à la terre et à la mer,

Et il dit : Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu’à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Elohim.

Et j’entendis le nombre de ceux qui avaient été marqués du sceau, cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d’Israël. (Apocalypse 7:1-4, LSG)

Le sceau de Yahuwah est le don spirituel le plus précieux, disponible à toute âme vivant sur la terre. Seul le sceau de Yahuwah peut fournir la vie éternelle et la protection spirituelle nécessaire pour faire face aux jours à venir, quand la colère de Yah sera finalement répandue sans miséricorde sur un monde en rébellion perpétuelle.

Les jugements de [Yahuwah] viseront ceux qui cherchent à opprimer et à détruire Son peuple. Sa longue patience envers les méchants enhardit les hommes dans la transgression, mais leur punition n’en est pas moins certaine et terrible parce qu’elle est longtemps différée. … Pour notre miséricordieux Yahuwah, l’acte de punir est un acte étrange. … « [Yahuwah] est lent à la colère, Sa puissance est immense, mais Il ne laisse pas le coupable impuni. » [Nahum 1:3, BDS] Par des choses terribles, en toute justice, Il revendiquera l’autorité de Sa loi foulée aux pieds. La sévérité de la rétribution qui attend le transgresseur peut être jugée par la réticence de [Yahuwah] à exécuter la justice. La nation qu’Il supporte longtemps, et qu’Il ne frappera pas avant qu’elle ait rempli la mesure de son iniquité, selon le compte de [Yahuwah], finira par boire la coupe de colère sans mélange de miséricorde. 1

La marque de la bête a été sondée, prêchée et argumentée depuis des générations. Mais la seule chose qui vous protégera de la marque de la bête est passée sous silence, et comprise par si peu de gens. Comme démontré dans d’autres articles sur WLC, le sceau de Yahuwah est reçu lorsque le croyant repentant adore le Créateur sur Son saint Sabbat du septième jour, calculé selon Son calendrier luni-solaire. L’étude diligente des Écritures, cependant, a convaincu l’équipe de WLC que le sceau de Yahuwah ne se limitait pas au Sabbat hebdomadaire (le Sabbat lunaire). Il inclut tous les jours saints de Yahuwah, car il n’est donné qu’au cœur obéissant.

Il existe trois catégories de jours saints, où tous sont invités à adorer leur Créateur:

  1. Sabbats hebdomadaires
  2. Nouvelles Lunes mensuelles
  3. Fêtes annuelles

Sabbats hebdomadaires

Les Écritures recommandent l’adoration au septième jour de chaque semaine:

Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de Yahuwah, ton Elohim : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. Car en six jours Yahuwah a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et Il s’est reposé le septième jour : c’est pourquoi Yahuwah a béni le jour du repos et l’a sanctifié. (Exode 20:8-10, LSG)

Il y a quatre Sabbats hebdomadaires dans chaque lunaison (mois du calendrier luni-solaire).


Nouvelles Lunes mensuelles

Les Nouvelles Lunes sont des jours saints qui marquent le début de chaque mois, et le moment où le cycle hebdomadaire recommence (au lendemain du jour de Nouvelle Lune). L’exactitude de la méthode de suivi du temps de Yahuwah, la lune, explique pourquoi elle a été qualifiée de témoin fidèle. « Comme la lune il aura une éternelle durée. Le témoin qui est dans le ciel est fidèle. » (Psaume 89:37, LSG) Dans chaque année solaire, il y a 12 ou 13 lunaisons, dont chacune commence par un jour d’adoration: le jour de Nouvelle Lune.

Fêtes annuelles

Les fêtes annuelles de Yahuwah sont toutes énumérées dans Lévitique 23, où leur observation est à plusieurs reprises ordonnée comme une alliance perpétuelle. Ces fêtes sont:

  1. La Pâque
  2. La Fête des Pains sans Levain
  3. La Gerbe Agitée
  4. La Pentecôte
  5. La Fête des Trompettes
  6. Le Jour des Expiations
  7. La Fête des Tabernacles

Les gens n’aiment pas obéir à ces exigences simples. Ils les trouvent incommodes, et sont même gênés d’avouer à leurs amis et leurs collègues qu’ils observent les fêtes Juives! Personne n’aime être différent, et adorer le Créateur de toutes choses selon un calendrier différent nous rend différent. Très différent.

Le monde est bientôt mûr pour sa destruction. [Yahuwah] ne pourra supporter les pécheurs beaucoup plus longtemps. Ils devront boire la coupe de Sa colère jusqu’à la lie, sans mélange de miséricorde. Ceux qui seront héritiers de [Yah], et cohéritiers avec [Yahushua l’Oint] de l’héritage immortel, seront particuliers. Oui, si particuliers que [Yahuwah] place une marque sur eux pour les désigner comme étant Siens, totalement Siens. Pensez-vous que [Yahuwah] recevra, honorera et reconnaîtra un peuple si mêlé au monde qu’il ne diffère d’eux que par le nom qu’ils portent? … On saura bientôt qui est du côté de [Yahuwah], qui n’aura pas honte de [Yahushua]. Ceux qui n’ont pas le courage moral d’assumer leur position consciencieusement face aux non-croyants, et de quitter les modes du monde pour imiter la vie de renoncement du [Sauveur], ont honte de Lui et n’aiment pas Son exemple. 2

Alors: que donnez-vous à l’Être qui a, littéralement, tout? L’obéissance volontaire d’un coeur rempli d’amour. Les parents sages enseignent à leurs enfants à exprimer leur gratitude, parce que la gratitude pour les cadeaux reçus éveille l’amour et la confiance. Yahuwah savait que Ses créatures auraient besoin d’un moyen de démontrer leur amour pour Lui. Il a fourni par amour un moyen par lequel cela pouvait être fait: en réservant Ses jours saints pour l’adoration.


Satan tente de nombreuses personnes à considérer les jours d’adoration comme un tampon garantissant leur ticket pour le Ciel. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité! « Yahuwah est Esprit, et il faut que ceux qui L’adorent l’adorent en esprit et en vérité. » (Jean 4:24, LSG) L’adoration considérée comme une obligation n’est pas la vraie adoration.
Le dictionnaire définit l’adoration comme un acte qui consiste à: « Adorer; rendre des honneurs divins à; révérer avec un respect et une vénération suprêmes… Honorer par un amour total et une soumission extrême… » 3

La vraie adoration ne peut venir que d’un cœur rempli d’amour. L’obéissance volontaire est, donc, la la plus haute forme d’adoration. Ce n’est pas, et ce ne peut être, un acte destiné à recevoir une faveur. Si c’est le cas, alors, par définition, ce n’est pas de l’adoration.

Les rachetés reçoivent le Sceau de Yahuwah

Dans Son sermon sur la montagne, le Sauveur a expliqué la différence entre ceux qui sont perdus et ceux qui, à la fin, seront sauvés:

Pour entrer dans le Royaume des cieux, il ne suffit pas de Me dire : « Seigneur ! Seigneur ! » Il faut accomplir la volonté de Mon Père céleste.

Au jour du jugement, nombreux sont ceux qui Me diront : « Seigneur ! Seigneur ! Nous avons prophétisé en Ton nom, nous avons chassé des démons en Ton nom, nous avons fait beaucoup de miracles en Ton nom. »

Je leur déclarerai alors : « Je ne vous ai jamais connus ! Allez-vous-en, vous qui pratiquez le mal [qui faites métier d’iniquité, OST]! » (Matthieu 7:21-23, BDS)

Les perdus ne seront pas seulement ceux en rébellion ouverte. Beaucoup de ceux qui prétendent être Chrétiens, qui ont oeuvré dans leur religion, qui ont « adoré » comme un moyen d’atteindre le but (comme une garantie de leur entrée au Paradis) seront finalement perdus. Ceux qui recevront le sceau de Yahuwah sont ceux qui sont entrés dans une amitié proche, intime avec le Rédempteur et Son Père. Ils ont fait la volonté du Créateur parce qu’ils L’aiment. Point. Connaître Yah, c’est L’aimer. Si vous Le connaissezvous L’aimerez et si vous L’aimez, vous voudrez Lui obéir en toutes choses, y compris en ce qui concerne les moments fixés par Lui pour L’adorer.

Jean le Bien-aimé avait compris cela:

Si nous gardons Ses commandements, par là nous savons que nous L’avons connu.

Celui qui dit : Je L’ai connu, et qui ne garde pas Ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est point en lui.

Mais celui qui garde Sa Parole, l’amour de Yahuwah est véritablement parfait en lui : par là nous savons que nous sommes en Lui.

Celui qui dit qu’il demeure en Lui doit marcher aussi comme Il a marché Lui-même. (1 Jean 2:3-6, LSG)

Les Jours d’adoration: des opportunités de gratitude

Une relation intime et aimante n’est tout simplement pas possible lorsque la gratitude et l’amour sont refusés, ou lorsque des efforts ne sont pas déployés pour rendre l’autre heureux. Yahuwah, en tant que Créateur de toutes choses, avait compris cela. Il n’a pas besoin de ton adoration. Il n’a même pas besoin de ta gratitude. Mais tu as besoin de la Lui donner.

C’était pour répondre à ce besoin du cœur humain que le Créateur, au début de la Création du monde, a mis à part le septième jour et les Nouvelles Lunes 4 comme des jours de repos: « Elohim acheva au septième jour Son oeuvre, qu’Il avait faite : et Il se reposa au septième jour de toute Son oeuvre, qu’il avait faite. Elohim bénit le septième jour, et Il le sanctifia, parce qu’en ce jour Il se reposa de toute Son oeuvre qu’Il avait créée en la faisant. » (Genèse 2:2-3, LSG)

Avec l’irruption du péché dans le monde, un grand fossé s’est formé entre les pécheurs déchus et le saint et divin Père. C’est pour combler ce gouffre, pour amener les êtres humains déchus vers une communion plus proche avec Lui, que le Père institua les fêtes annuelles. C’était Son intention qu’en se réuniant à des moments déterminés tout au long de l’année, le peuple se souvienne avec gratitude et amour de Ses bénédictions et de Sa protection.

Un bon parent organisera des circonstances pour donner à son enfant l’occasion de redonner à son parent. Papa n’a pas vraiment besoin d’une autre cravate. Maman n’a pas besoin d’une autre pelote à épingles ou d’un gâteau asymétrique. Mais parce que l’enfant a besoin de faire l’expérience de la joie de donner, les parents sages donneront à leurs enfants l’occasion de le faire. En demandant aux enfants de dire « merci » pour tout ce qui leur est donné, que ce soit un simple verre d’eau, un repas ou un cadeau, l’enfant développe l’amour et la reconnaissance que le parent est celui qui donne par amour. L’enfant, en tant que receveur, développe ainsi de la gratitude, ce qui développe à son tour l’amour. Voilà la véritable valeur de l’adoration et le but de mettre fidèlement à part des temps hebdomadaires, mensuels et annuels pour adorer: la gratitude qui engendre l’amour.

Le Père Céleste demande l’observance des jours saints pour générer dans nos cœurs une reconnaissance pour tout ce qu’Il fait pour nous. Ceci est très évident pour une société agraire. Les cultures poussent parce qu’Il « fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et Il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. » (Matthieu 5:45, LSG) Aujourd’hui, alors que la plupart des gens achètent leur nourriture dans des commerces ou des marchés, il est encore plus important de prendre le temps de réaliser d’où viennent nos bénédictions, et de reconnaître la bonté et la générosité de Celui qui les fournit.

Quand la gratitude est éveillée dans le cœur du croyant, l’amour est éveillé et la confiance s’approfondit. C’est ainsi que l’individu entre dans une relation proche, intime avec le Sauveur de sorte qu’à la fin Il les acceptera, parce qu’Il les connaît. Le mot « connaître » dans les Écritures est significatif. Il exprime une connaissance beaucoup plus profonde qu’une fréquentation superficielle. « Adam connut Eve sa femme, et elle conçut, et enfanta … » (Genèse 4:1, OST) Ceux qui pleureront, Seigneur! Seigneur! auront eu une fréquentation superficielle avec Lui. Seuls ceux qui sont spirituellement intimes avec Lui sont ceux qu’Il connaît vraiment, parce qu’ils Le connaissent.

Est-il possible d’être sauvé, sans jamais avoir adoré aux jours saints de Yah? Bien sûr. Les Écritures nous assurent que Yahuwah ne condamne pas les péchés d’ignorance. « Yahuwah, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir. » (Actes 17:30, LSG) Les péchés d’ignorance ne sont pas reprochés à quiconque désire sincèrement faire ce qui est juste. Cependant, aucun de ceux qui connaissent les exigences de Yahuwah ne peuvent, en toute impunité, continuer à les ignorer. Ce serait vivre en rébellion ouverte.

Les amis intimes de Yahuwah, ceux qui L’aiment et L’adorent, se réuniront aux moments fixés selon Son calendrier, pendant toute l’éternité. « Et il arrivera que, de Nouvelle Lune en Nouvelle Lune, et de Sabbat en Sabbat, toute chair viendra pour se prosterner devant Moi, dit Yahuwah. » (Esaïe 66:23, KJV). C’est aujourd’hui l’occasion pour vous de faire connaissance avec Celui qui vous aime comme nul autre. Engagez-vous à L’adorer sur Ses jours saints, calculés selon Son calendrier originel. Les récompenses pour avoir partagé une amitié étroite avec votre Créateur, sont aussi infinies que l’éternité.

Ellen G. White, La Grande Controverse, p. 627.

Ellen G. White, Dons Spirituels [Spiritual Gifts], Vol. 4b, p. 77.

Noah Webster, Dictionnaire Américain de Langue Anglaise, ed. 1828

Le fait que les Nouvelles Lunes aient été instituées à la Création est prouvé par le fait que le calendrier luni-solaire lui-même était la méthode ordonnée par Yahuwah pour le suivi du temps, depuis la Création du monde. Genèse 1:14-15 déclare: « Puis Elohim dit: Qu’il y ait des luminaires dans l’étendue des cieux, pour séparer le jour d’avec la nuit, et qu’ils servent de signes, et pour les saisons, et pour les jours, et pour les années; Et qu’ils servent de luminaires dans l’étendue des cieux, pour éclairer la terre; et cela fut ainsi. » Le mot traduit par « signes » vient de l’hébreu owth, (mot Strong n°226). Il signifie un signal, un monument (souvenir) ou une enseigne, un signe (témoignage). Le mot traduit par « saisons » vient de l’hébreu mow’ed (mot Strong n°4150). Il fait référence aux assemblées d’adoration du peuple de Yah, et est utilisé tout au long du chapitre de Lévitique 23 pour faire référence aux Fêtes annuelles.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Continuer la lecture